Uyuni et alentours

Nous sommes le 25 avril et nous voilà au pied du salar le plus grand du monde !

Pour y arriver, nous avons traversé plusieurs villages très typiques de Bolivie : murs en terre et toit en paille, petite église, habitants sortis d'un autre monde … Dépaysement total et mondialisation très très loin – ici même acheté du pain est une aventure !

Nous arrivons enfin sur le Salar, en fin d'aprés midi, aprés nous être perdu une dizaine de fois, ici aucun panneau et le GPS se perd lui même !!!

Bref, nous dormirons sur le salar ce soir là avec un coucher de soleil sublime et une pleine lune – séance photo unique...

Les enfants et Yann ont adoré rouler sur le salar, on se croit au milieu d'un immense champ de neige, ici impossible de d'avoir la notion des distances, c'est assez déboussolant et surprenant à la fois …

Nous découvrons l'exploitation de sel et l'hotel de sel de Colchani puis la ville d'Uyuni où nous essayons de nous ravitailler un peu …

Nous constatons que le Salar est très peu exploité mais des projets sont en cours car il regorgerait de Lithium, ce qui serait un grand essor économique pour la Bolivie qui est quand même le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud.

Nous visitons aussi les îles Pescado et Inchauasi au milieu du salar, peuplés de viscaches (lapin avec queue d'écureils) et d'énormes cactus (les cardones).

Nous quittons nos amis français le 28 avril et poursuivons notre aventure vers le salar de Coipaisa qui à les mêmes origines que celui d'Uyuni.

Ce sera vraiment une aventure pour y arriver car nous sommes très loin du circuit touristique classique et les routes sont très peu fréquentés et les indications des villageois très incertaines car souvent ils ne sortent pas de leur village.

Nous découvrons en route le cratère d'une météorite : 1km de diamétre pour une pierre de 10 m de diamétre, impréssionnant non ?

Puis nous faisons de belles rencontres avec des boliviens qui nous en apprennent un peu plus sur leur pays.

Aprés avoir failli se planter aux abords du salar de Coipaisa, nous dormons dans un petit village hors du temps et de la civilisation : Conception. Expérience géniale pour les enfants qui se rendent compte de la différence de vie entre ces petits boliviens qui ont pour chaussure des morceaux de pneus cousus et eux qui ont de quoi se changer 4 fois par jour ! Ils ont été très surprenants, Mathys a donné ses chaussures trop petites et même des jouets, Axel a eu des réflexions très sensés et a adoré partagé une partie de foot, un apéro et une crêpe avec ces adorables enfants qui ont un sourire émouvant. Cette rencontre a fait murir nos petits européens gâtés ! Nous avons visité l'école et fait des dons de vêtements, de jeux et de feutres. Un bel échange de culture qui nous ramène encore à dire que nous faisons tous partie d'une grande famille, nous ne sommes pas si différents et pourtant... une chose est sûre nous avons des problèmes de riches : ici il ne connaissent pas le stress, ils sont plus occupés à se nourrir, se loger, se chauffer … juste les choses essentielles et pas de place pour le superflus !

Puis nous sommes déjà le 01 mai et nous arrivons enfin au village de Coipaisa, au milieu du salar et c'est la grande fête du 01 mai !!!! Ce n'est pas la fête du travail mais la fête de Saint Antoine de Padoue. Et ici nous comprenon le sens du mot fête – ils dansent – chantent – boivent beaucoup de Huari (la biére locale qui sponsorise même cette fête) – mangent de la soupe au lama … Nous découvrons leur hospitalité lorsqu'il viennent nous inviter à tour de rôle à participer à leur festivités – nous avons passé une très bonne soirée mais une nuit très courte !!!

Et aujourd'hui, le 2 mai, direction le Chili pour notre dernière étape dans ce pays …

photos Salar d'Uyuni

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site