en 5 heures !

D'autres voyageurs nous avaient prévenu, l'Amérique Centrale est à traverser à la vitesse de l'éclair ! Effectivement c'est le première fois depuis 9 mois que nous avons peur et que nous languissons de quitter un pays !

Nous entrons en fin de matinée le 04 septembre en Hondur as. Les formalités de sortie du Nicaragua n'ont pas été faciles car à l'entrée ils avaient oubliés de tamponner le passeport de Mathys et nous tombons sur un douanier « pourri » pour les tampons de sortie … mais ce n'ai rien à côté de l'accueil que l'on nous réserve en Honduras : une dizaine d'hommes se jettent sur nous pour nous « aider » à faire les formalités d'entrée – comme nous refusons en sachant que nous n'avons pas besoin de leur aide – une autre dizaine tournent autour de Martin avec des machettes à la main et l'air pas commode !!!

Bref, nous payons les 90 dollards nécessaires à l'entrée et nous partons sans nous faire prier vers la sortie, 250 km plus loin !

Nous espérons une seule chose en traversant ce pays : pourvu que nous ne tombions pas en panne car ce serait vraiment pas facile … Nous touchons du doigt la réalité de l'Amérique centrale : beaucoup d'enfants par famille, peu de travail, une économie à double sens, le règne des « petits boulots » pour survivre, une déscolarisation des enfants pour les faire travailler, des mauvaises conditions d'hygiéne, des fonctionnaires corrompu … bref c'est bien une réalité et nous n'y avions pas encore vraiment été confronté.

Nous sommes donc très contents lorsque la douanière nous tamponne nos passeports à la sortie !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site